La vie, la vraie

16 Mai

Si cela vous dit quelque chose, c’est peut-être que vous êtes un publivore averti… Autre alternative, cette signature vous parle parce qu’elle est celle d’une grande enseigne de Grandes et Moyennes Surfaces qui a eu à coeur de nourrir une véritable relation avec les Français et par ailleurs se montrer au plus proche de leurs préoccupations, de leur niveau de vie.

 auchan

En témoignent ces multiples petites attentions, mises en place dans le cadre d’une restructuration progressive avec nivellement par le bas fidèle à l’image de la déchéance du pouvoir d’achat des consommateurs dont tout media se fait actuellement écho.

Nous avons eu à loisir de constater combien l’établissement Auchan de Balma Gramont, à proximité de Toulouse, permettait à sa population cliente  paupérisée et non seulement financièrement, mais aussi socialement diminuée, de se sentir parfaitement dans son élèment, en évitant le contraste subi dans d’autres magasins où ordre, propreté, et abondance des produits sont autant d’indécence, de tentations et de manque de réalisme. Car, qui désire se promener dans un comte de fées utopique tout en ayant pertinemment conscience de l’état objectif des choses?

Ici les souris venant gentiment vous chatouiller les pieds au milieu du rayon sucre, et les cuves destinées à récupérer les eaux de pluie infiltrées au coeur de l’espace primeur, contribuent à créer cette atmosphère d’accessibilité où le challand, arpentant les allées en évitant soigneusement tuyeaux et autres grilles, se sentira aussi à l’aise que sur un chantier de travaux ou encore, en pleine traversée de bidonville. Tout un concept.

Enfin, dernier exemple de geste commercial élégamment pensé dans l’optique de réduire les dépenses du client? Des rayons vides, tout simplement! Ainsi donc des gammes entières de produits sont elles tour à tour soigneusement débarrassées et écartées. Hier, ce furent les cotons tiges. Inutile d’appréhender un découvert bancaire rien qu’en étant soumis à la tentation d’acheter ces futilités, car il était simplement impossible d’en trouver le moindre blister.

Auchan, la vie, la vraie. Ou du moins, s’applique à être aussi médiocre.

 

Voici quelques photographies à même d’illustrer cette politique de proximité, malgré une qualité de prise de vue limitée, je le concède. C’est à dire que si une bloggeuse se sent l’audace de rapporter les merveilles qui figurent autour d’elle, et de s’improviser reporter photo en pleine mission « achat d’ampoules pour le plafonnier », elle n’a pas forcément le cran de se poser pour respecter la règle des deux tiers un tiers, et d’actionner son flash au vu de tous et par conséquent, à ses risques et périls! Oui mesdames mesdemoiselles, messieurs, dans ce cas là, malgré toute la valeur d’hommage inhérente à la démarche, c’est un travail de sous marin, qui s’opère en totale discretion et à la va-vite. En catimini? Oui, c’est cela.

-cliquez sur les photos pour agrandir-

7 Réponses to “La vie, la vraie”

  1. unefilleordinaire 16 mai 2008 à 7:29 #

    Mais fréquentons nous le même auchan??

  2. lespagesdecarmel 16 mai 2008 à 8:34 #

    Celui de Blama Gramont? Je n’invente rien, et que dis tu des photos? (quant aux deux souris qui m’ont tenu compagnie dans le rayon sucres / farines, je te rassure, elles étaient plus sympathiques que le cafard dans les étals de miel!)

  3. unefilleordinaire 16 mai 2008 à 8:47 #

    Ouais bin je regarderais mieux la prochaine fois alors…

    tu pourrais faire reporter pour zone interdite toi.

  4. lespagesdecarmel 16 mai 2008 à 10:19 #

    L’investigation toujours prioritaire!!! (est ce qu’on y croit?)

  5. Jess 18 mai 2008 à 2:41 #

    Mmmh ça donne envie de venir faire ses courses à Toulouse!

  6. Chantal 22 mai 2008 à 4:10 #

    Mais c’est mon Auchan! Celui à côté de mon ex-boulot!
    Oui je confirme le côté récupérateur d’eau de pluie après chaque orage, et pourtant le magasin a été entièrement refait (il y a 3 – 4 ans?) … les rayons vides ou carrément les produits non vendus chez eux et qu’il faut donc trouver ailleurs.
    Pour les souris, je ne critique pas car j’en ai trouvé une en essayant un manteau un jour au Géant Casino. Elle était cachée dans la poche…

  7. lespagesdecarmel 22 mai 2008 à 5:01 #

    Jess, bien sûr c’est une expérience à vivre au moins une fois dans sa vie!

    Chantal, la souris dans la poche, quelle surprise! Ca a du faire un petit choc tout de même… Mais comme je l’ai dit, celle qui m’a shootée était fort mignonne…Ravie de voir que je ne suis pas la seule à tourner en rond sans trouver mes produits, qui sont au choix *jamais vendus *en rupture totale *définitivement disparus des rayonnages (quid du risotto rolli? du détachant Mir Oxy action? c’est un scandale!😉 ).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :