Jackpot

7 Juil

L’idée, en fait, c’est de vous parler d’un film qui n’est plus en salles… et pas encore sorti en DVD… Sachez admirer la force de proposition! 

 

Tâchons de vous inciter au mieux à vous ateler à regarder Jackpot, donc, soit une magnifique histoire d’amour américaine des temps modernes sublimée par la présence à l’affiche de Cameron Diaz et Ashton Kutcher.

Plus sérieusement, et plus concrètement, voici le synopsis du long-métrage:

Joy vient de se faire larguer. Jack vient de se faire virer. Ils ne se connaissent pas mais, après une nuit de folie à Las Vegas, la ville de tous les possibles… ils se réveillent… mariés. Ils sont d’accord pour se séparer à l’amiable… mais tout change quand Jack gagne 3 millions de dollars aux machines à sous avec une pièce prêtée par Joy. Pour garder le jackpot, chacun va alors tenter de se rendre insupportable pour dégouter l’autre et le pousser au divorce.

(extrait allocine: http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=128851.html)

 

La trame, somme toute assez simpliste, offre un bon prétexte à la comédie et aux gags en série.  On pourrait s’attendre à du bassement graveleux, du basiquement grotesque et sans finesse, sans intérêt. Mais, si le film ne bouleverse pas les codes du genre, il sait aisément dérider voire faire tomber dans l’hilarité le spectateur.  Ainsi, quelques scènes bien croquées et déjantées; telles celle de la rencontre « point de départ » entre les deux protagonistes, accompagnés de leurs comparses, à l’hôtel; sont des moments de délire des plus jouissifs, et s’enchaînent avec malice pour nous faire profiter d’une production spontanée et légère.

Certes, on n’évite pas les poncifs de l’école de la comédie américaine et le schema s’agence parfaitement selon les grosses ficelles et étapes des ouvrages cinématographiques apparentés (voir pour exemple comment se faire larguer en dix leçons), mais l’humour et le comique de situation affirmés sont gages d’un réel moment de rire qu’il est bon de recommander.

 

3 Réponses to “Jackpot”

  1. Jess 7 juillet 2008 à 8:18 #

    ça ne vaut pas comment se faire larguer en dix leçons, c’est clair..

    dans la même veine, tu devrais parler de Made of Honor (le témoin amoureux)

    expert ès films nazes

  2. unefilleordinaire 8 juillet 2008 à 2:00 #

    Moi je dis que la scène de pissage dans la vaisselle, devrait obtenir un oscar.

    C’est une merveilleuse métaphore.

  3. carmel 11 juillet 2008 à 2:39 #

    Jess je n’ai pas vu le témoin amoureux! Mais c’est encore récent non? C’est aussi drôle?

    Une fille ordinaire la « baston » entre filles et mecs à l’hôtel était aussi jubilatoire dans son genre! Un pur délire!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :