Chanel, numéro 5; un mythe, une saga publicitaire.

26 Mai

Des images, des images, de belles images, c’est encore ce qu’il y a de mieux pour résumer des décennies d’un culte et de sa communication.
La meilleure des publicités qu’a pu connaître Chanel, c’est sans doute Marylin Monroe qui répondait « quelques gouttes de Numéro 5 » lorsqu’on lui demandait avec quoi elle dormait…

Marylin Monroe

Marylin Monroe

Si on ne se paie pas aisément le luxe d’une icône glamour évoquant spontanément et officieusement (semble t’il en tout cas) son produit, une marque telle que Chanel peut s’offrir une série d’égéries de prestige.

Catherine Deneuve en 1979Catherine Deneuve en 1972
Catherine Deneuve 1973

Catherine Deneuve 1973

Catherine Deneuve

Catherine Deneuve

Carole Bouquet, glaciale dans ce film aux accents dramatiques

Estella Warren en petit Chaperon Rouge dans un film signé Besson

Nicole Kidman, époustouflante, grâce aux tenues de Karl Lagerfield, oui, mais… Un film de plusieurs millions d’euros, qui entre dans les records des dépenses publicitaires, signé par le réalisateur de Moulin Rouge et dans la même veine ne suffit pas à donner à l’actrice l’étoffe et le sublime que d’autres telles Carole Bouquet peuvent avoir.

Le dernier en date, évènement publicito-culturel, une compilation de belles images soignées par Jean Pierre Genêt, qui forme encore un duo lumineux avec Audrey Tautou, elle même interprète éponyme de Coco Avant Chanel au cinéma. Une musique signée Billy Holliday, et un film en deux versions sorti sur nos écrans le 05/05…

2 Réponses to “Chanel, numéro 5; un mythe, une saga publicitaire.”

  1. la pomme 4 juillet 2009 à 10:43 #

    Pas d’accord pour Nicole Kidman : pour moi, elle a toute l’étoffe et le sublime des plus grandes actrices, notamment dans cette publicité qui justifie son budget par sa qualité…

    • lespagesdecarmel 9 juillet 2009 à 6:32 #

      Peut-être que justement le faste, le budget, les costumes et la réalisation contribuent bien plus à la qualité du film et sa « splendeur » que l’actrice, qui surjoue et semble devoir forcer pour avoir le panache que les autres arboraient naturellement… Mais enfin ce n’est pas catastrophique non plus, hein…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :